À voir... à faire...

Ah ça ce n'est pas ce qui manque les choses à faire et à voir autour du Camarat et il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses : pour les sportifs et ceux qui le sont moins, pour ceux qui aiment les vieilles pierres, ceux qui préfèrent la nature et elle est magnifique et variée la nature dans notre Sud-Aveyron avec ses plateaux arides mais pas que...! Ses gorges vertigineuses, ses vallées verdoyantes, traversées par des rivières aux eaux vives et claires riches en truites , des vraies, des farios, nées ici, tapissées d'herbages ondulés par la brise printanière ,ses forêts giboyeuses où sangliers, chevreuils et renards cohabitent sous l'oeil attentif des vautours majestueux !...
Mais trêve de digressions !... Reprenons la liste non-exhaustive des réjouissances où nous l'avions laissée nous disions donc, pour tous les goûts et toutes les bourses :
Pour ceux qui veulent aller au marché, pour ceux qui préfèreraient voir un spectacle (et il y a même des marchés nocturnes avec spectacle ); écouter de la musique classique dans des églises romanes; voir des expositions de peinture, de photos ... dans des lieux convenus et d'autres moins, revisiter les fermes historiques du Larzac, remonter le temps et l'histoire en allant à la rencontre des sites templiers et hospitaliers, déguster le Roquefort dans les caves, voir des bisons, des vautours, des brebis , des châteaux en ruines et d'autres encore debout; Millau et son viaduc, son musée, son cuir, son grand marché du Vendredi....
pour ceux qui veulent glisser sur l'eau, voler dans les airs, descendre dans les profondeurs de la terre, nager en piscine, en rivière ou même en mer (la méditerranée n'est qu'à une centaine de kilomètres), ceux qui veulent « se faire » l'Aigoual à vélo, balader à cheval sur le plateau et sans même quitter la vallée et sans solliciter la voiture : monter à pied sur l'abrupte colline de Saint Alban (ou vécut selon la légende l'ermite du même nom) et y voir le soleil se lever, explorer les étonnantes terres grises, anciens fonds marins truffés de fossiles de mollusques préhistoriques, prendre le pique nique et aller se poser à la source du Durzon qui n'est qu'à trois kilomètres ou faire un détour en grimpant jusqu'à la maison forestière de Canalettes et pour les plus vaillants s'aventurer jusqu'aux failles, étonnantes diaclases dont les fonds abritent mousses et fougères bien à l'abri des ardeurs du soleil d 'été ;
Et si vous voulez ne rien faire, juste rester là tranquille avec un bouquin à l'ombre sur
la terrasse, goûter au repos des braves avec le soir l'apéro et le barbecue, bercés par le bruit de la rivière et des oiseaux....et bien ça aussi c'est possible !!!

Le programme en détail sur le site de l'office de Tourisme Larzac et Vallées